Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘visites’ Category

Vidéos des châteaux, jardins et lieux à visiter en Basse Normandie et les Pays de la Loire

Read Full Post »

Le Musée du Vélo: l’Histoire de

la Compétition Cycliste et du Tour de France

La Belle Échappée à la Fresnaye-sur-Chédouet

La Belle Échappée est le seul musée consacré à l’univers du Tour de France et de la compétition cycliste du 19e siècle à nos jours.

Dans le parc naturel régional Normandie-Maine, le Musée du Vélo vous fait découvrir toute l’histoire de la grande course nationale, le Tour de France, et l’univers de sa caravane.  La Belle Échappée possède une collection unique, véritable espace historique et culturel qui plonge le public aussi bien familial que sportif au cœur de merveilleux souvenirs de l’épopée cycliste.

La richesse de la collection et la qualité de la scénographie, appréciées et complimentées par les visiteurs, font de ce musée un lieu incontournable du Pays d’Alençon.

La Belle Échappée, Musée du Vélo

Le « Corridor de l’Histoire » du Tour de France et du cyclisme

Cet espace, à la fois chronologique et thématique, se compose de dix boxes et retrace l’évolution du Tour de France et de la course cycliste de 1868 à nos jours. A chaque arrêt sont présentés des vélos, des affiches et des photos selon une période donnée illustrée de vidéos d’archives.

Avec l’une des plus belles collections d’un passionné (constitué de vélos et maillots célèbres, affiches, jeux, jouets…) ses espaces interactifs et vidéo et sa mise en lumière originale, le visiteur trouve des merveilleux souvenirs des grands coureurs –  de vélos et maillots appartenant à Anquetil, Armstrong, Bobet, Hinault, Indurain, Merckx …

La richesse de la collection et la qualité des montages vidéos ravissent les visiteurs, qui peuvent remonter le temps et se plonger dans ce qui a construit la légende du cyclisme en France.

Salle de Projéction « Maillots et Champions » du Tour de France

Dans cette salle, de nombreux maillots de champions font face au public : en appuyant devant soi sur un pupitre muni de boutons correspondants chacun à un maillot, une vidéo est projetée à propos du personnage choisi.

En espace interactif et vidéos, retrouvez les maillots célèbres, affiches, ambiance des caravanes publicitaires, ainsi que la magnifique collection de vélos et accessoires.


Le Musée de vélo « La Belle Échappée » à la Fresnaye-sur-Chédouet constitue un lieu incontournable – à visiter si vous vous trouvez dans le Pays d’Alençon.

Tonnelle de la « Caravane Publicitaire »

Cet espace en « tunnel » évoque la caravane publicitaire. Les vitrines présentent des produits dérivés et publicitaires du Tour de France, l’ensemble dans une ambiance sonore composée de « ritournelles publicitaires » et de bruitages propres aux compétitions cyclistes.

La Salle d’Exposition « Le Trésor d’Ivan »

La dernière salle renferme une mine d’objets autour du cyclisme et une galerie de 80 portraits des plus grands champions. Des écrans vidéos relatent des anecdotes liées au vélo.

Pratique

Ouvert 1 Avril au 30  Septembre

Mercredi à dimanche (fermé le lundi, mardi) 10h à 13h et 14h à 18h

Tarif 5€, 7-12 ans 3€, <7 gratuit

Accès

Voici la route de nos  Chambres d’Hôtes entre Normandie et Pays de la Loire : 15 minutes en voiture, traversant la forêt de Perseigne.

Read Full Post »

Apprendre le Point de Beauvais

A 4km de nos chambres d’hôtes dans la Sarthe vous trouverez Bourg-le-Roi, renommé pour ses liens historiques et sa broderie au point de Beauvais.   A noter:  pour vous initier au point de Beauvais consultez le rubrique ci-dessous « Inscription pour les stages du Point de Beauvais » – je suis un bloggeur, je ne fais pas les stages de broderie!!

Pour votre hébergement près de Bourg-le-Roi consultez www.normandie-chambres.fr .

Histoire du Point de Beauvais

Le roi Henri II Plantagenêt décida en 1169 de construire à Bourg-le-Roi une ville pour protéger ses possessions dans la région.  Depuis cette époque ce petit cité de caractère garde de beaux vestiges, avec une enceinte fortifiée unique en Sarthe et rare dans la France.

Technique du Broderie au Point de Beauvais

L’histoire raconte que le point de Beauvais serait venu par les caravanes partant de Chine qui s’implantaient en Italie, d’où cette technique de point de chaînette est arrivé enfin en France.  L’art atteint son apogée avec le Grand Siècle et Madame de Pompadour.  Une industrie de broderie d’art fut fondée à Bourg-le-Roi par Marguerite BOULARD vers 1840, devenue en 1931 la société « Le Point de Beauvais » avec des ateliers faisant travailler des dizaines de brodeuses à domicile.  L’atelier de broderie de Bourg-le-Roi compta à son apogée jusque 60 brodeuses et ferma ses portes en 1968.

Example of Point de Beauvais

Le Musée du Point de Beauvais à Bourg le Roi

L’association Tourisme et Culture de Bourg-le-Roi s’est donnée pour objectif de pérenniser la broderie au Point de Beauvais qui fait partie intégrante du patrimoine de la commune.

Le Musée du Point de Beauvais expose une fresque de 12m brodée au point de beauvais retraçant la vie de la cité (de 50 avant J-C à 1450 après J-C), de vêtements ecclésiastiques, de tableaux, linges et vêtements brodés.

Chaque année en mai l’association et le Museé du Point de Beauvais organisent les rencontres de la broderie, un rendez-vous incontournable qui attire les gens de loin.

S’initier au Point de Beauvais: Stages à Bourg le Roi

L’association organise une quarantaine de stages en cours d’année pour des brodeuses novices et confirmées dans le cadre du musée dédié au Point de Beauvais. Le musée met en valeur le savoir faire des brodeuses, leur créativité et la qualité des ouvrages.

Yvette Bertaux, ancienne brodeuse des ateliers de Bourg-le-Roi, est l’une des instructrices.  Elle précise « J’ai fait mes premiers point en 1953 et j’ai été débutante comme mes élèves d’aujourd’hui; la nécessité de la souplesse de main et il faut être persévérante pour assurer trois ou quatre stages de pratique ».

Point de Beauvais

Point de Beauvais

Technique

Pour la broderie en Point de Beauvais, contrairement à la broderie de Luneville, on travaille sur l’endroit de la broderie.  On commence avec la reproduction d’un dessin sur le tissu et puis on coude le tissu sur un métier.  Le fil est tenu en dessous de l’ouvrage et on utilise un crochet pour réaliser le « Point de Beauvais », qui est un vrai point de chaînette.

Le raffinement dans le traitement des sujets s’approcha de la peinture, parce que le technique du point de Beauvais permet de marier les couleurs et de les nuancer et il fait de la texture bien serrée.

Museum

Le Musée

76 rue du point de Beauvais

72610 Bourg-le-Roi

Tél : 02 33 26 80 69 or 02 33 82 70 77

Ouvert de 15h à 18h30

  • juillet et août: mercredi à dimanche
  • juin et septembre: les weekend

Inscription pour les stages du Point de Beauvais

Colette Mezenge, présidente de l’association Tourisme et Culture de Bourg-le-Roi

Tél : 09 75 28 23 12

Trois brodeuses expérimentées se relaient pour assurer les stages: Yvette Bertaux, Ginette Besnard et Lucienne Mondion.

Les inscriptions sont gérées sur un planning et le matériel est fourni: métier, crochet, fil, tissu.

9 h de stage sur 1 1/2  jours, 95 €

Acces

Read Full Post »

Découvrir Jublains, Ville Romaine: temple, forteresse, théâtre romain, thermes, musée archéologique.

Parmi les sites les plus surprenants locales que nous avons visités sont les vestiges gallo-romains à Jublains, dans le département de la Mayenne des Pays de la Loire.

Avant l’arrivée des Romains , un village gaulois appartenant au peuple des Diablintes se trouvait sur le site occupé de nos jours par la ville de Jublains.

La ville romain Noviodunum sur le site de Jublains

Lorsque les Romains conquirent la Gaule au premier siècle après J.-C., ils ont fondé à cet endroit une nouvelle ville appelée Noviodunum , qui est devenu le chef-lieu de la région des Diablintes. Le temple gaulois en bois fut remplacé par un temple romain construit en pierre. Les romains ont construit tout le confort nécessaire à la vie Romaine – thermes, un théâtre, forum et ainsi de suite. Dès la seconde moitié du premier siècle, une ville typiquement romaine s’est développée, avec des rues perpendiculaires quadrillées.

La forteresse romaine est peut-être la plus spectaculaire des vestiges romains sur le site de Jublains. Lorsque la forteresse fut découverte dans les 18e et 19e siècles, on pensait qu’elle avait logé une légion romaine. Toutefois, on pense maintenant qu’il s’agissait en fait d’un dépôt de greniers fortifiés, au service des armées romaines dans les régions environnantes, et que c’était seulement transformé en forteresse militaire dans la fin du IIIe siècle.

Le forteresse romaine se distingue par ses façades de granit monolithique, chaque pierre pesant plusieurs tonnes, et également de gros blocs utilisés pour les portes et les linteaux. L’intérieur est divisé en un labyrinthe d’espaces de stockage et des logements. Les thermes romaines bien conservés à l’intérieur de la forteresse sont divisés en trois salles (très chaud, chaud et froid).

La forteresse doit être accessible via le musée conçu par le conservateur Jacques Naveau. Ce bâtiment aéré abrite trésors innombrables. Ici, un bal avec douze faces en bronze du début du IIIe siècle. La une épée gravée de l’âge du Fer. Plus loin, poteries finement décorées, les pièces d’or dès le premier siècle avant J.-C., toutes sortes de vestiges sont exposés.

Les vestiges de l’amphithéâtre romain sont à quelques pas de la forteresse romaine, dans un cadre naturel et boisé, en baisse d’une voie située près de l’église. Construit vers 80 après J.C., le théâtre est construit sur le versant du plateau qui borde la ville, face à un panorama de bocage, avec en arrière fond les collines des Coëvrons.

Fouilles du théâtre romain de Jublains ont révélé en détail les domaines de la séance et la scène, et c’est facile, assis sur les terrasses ensoleillées, d’imaginer les performances qui s’y dérouleraient il ya presque 2000 ans. L’amphithéâtre en son temps avait une capacité de 4 000 personnes et est aujourd’hui utilisé pour des spectacles de la danse et de la musique en été.

Les thermes romains , bien conservés, sont visibles dans les fouilles sous l’église dans le centre de Jublains, animé par un excellent son et lumière.

À la périphérie du village sont les vestiges du temple romain – nous n’avions pas le temps de le visiter, malheureusement.

Autres informations

Pique-niques sont possibles dans la forteresse ou l’amphithéâtre. Vous pouvez également manger au village, où vous trouverez une crêperie et pizzeria.

Accès à Jublains, s’heberger

Jublains se trouve à 60 minutes de nos Chambres d’hôtes entre Normandie et Pays de Loire border, via Villaines-la-Juhel.

Périodes et horaires d’ouverture :

de mai à septembre : tous les jours de 9h à 18h
d’octobre à avril : tous les jours sauf les lundis non fériés de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Site fermé les 1er janvier et 25 décembre

13 rue de la Libération
53160 Jublains
Tel. : +33 (0)2 43 04 30 16

Jublains website http://www.jublains.fr

Les thermes dans l’église, l’amphithéâtre et le temple sont ouverts toute l’année.

Read Full Post »

Le Jardin Imaginaire, Manoir de Couesme

Hier, nous avons visité le Manoir de Couesme dans les Pays de la Loire pour regarder l’exposition de sculptures, de peintures et d’arts plastiques dans le parc du manoir .

Le Manoir de Couesme, dans la commune d’Ancinnes à la frontière de la Normandie et des Pays de la Loire, date du 15ème siècle et est magnifiquement restaurée par les propriétaires actuels.  Ils y organisent des expositions d’art chaque Septembre.

Les pièces exposées en 2009 dans l’exposition au Manoir de Couesme sont les créations d’Emmanuel et Fabrice Perrin, inspiré par la peinture « Jardin de Délices » (1503-04)  de Jérôme Bosch. La peinture originale est un triptyque représentant une sorte de jardin d’Eden avec des hommes et des femmes nus trinquent, se gavent et cabriolent avec les animaux, les insectes et les oiseaux, un Paradis mélangé avec l’Enfer, où le plaisir et la douleur sont étroitement liés.

jardin-des-delices

Le résultat dans l’exposition dans le jardin du Manoir de Couesme est une fantaisie merveilleuse et drôle, fixée sur les désirs vulgaires de l’humanité, sur la sexualité et la démesure.

Les oeuvres exposées sont réalisés en fer, bois, verre, céramique, terre cuite et papier – et ils sont tous en vente. Si vous voulez nous faire un cadeau, alors l’une des libellules ferronnerie sera une super bonne affaire à 700 € – ça serait un plus pour les sculptures dans notre propre jardin et un « plus » pour notre étang!

L’exposition sera ouverte jusqu’à la fin de Septembre 2009 – si vous êtes dans la région, ne manquez pas ça – nous avons été pris de court par les œuvres d’art merveilleux, imaginatif, bizarres, agressifs et ludique.

Exposition au Manoir de Couesme « Jardin Imaginaire 2009 »

Information

Heures d’ouverture

Chaque jour du 5 au 30 septembre 2009, 10h00 à 18h00

Sur Place

Bar/buvette

Parking gratuit

Souvenirs et cadeaux

Œuvres à vendre, 15 euro à 3000 euro

Directions

Le Manoir de Couesme est situé entre Ancinnes et Bourg-le-Roi dans le département de la Sarthe, Pays de la Loire, France.

Le Manoir de Couesme est à deux minutes en voiture de nos Chambres d’hôtes en Basse Normandie, ou 20 minutes à pied.

The town is 20 minutes (20km) from our B&B in Lower Normandy

Read Full Post »

Fresnay-sur-Sarthe aux Pays de la Loire

Video Tour de Fresnay-sur-Sarthe

Introduction à Fresnay-sur-Sarthe

Si vous avez lu les autres postes du blog, vous vous rendrez compte que nous sommes sur la frontière de la Normandie et des Pays de la Loire, mais le caractère des villes dans le nord des Pays de la Loire n’est pas très différente de la partie sud de la Basse-Normandie. Cela est vrai à tel point que j’ai souvent à vérifier à quelle région appartiennent les endroits que je visite!

Fresnay-sur-Sarthe (après vérification LOL!) est dans les Pays de la Loire, mais l’architecture est très similaire à Alençon, son voisin de Normandie, et tous les deux sont assis à cheval sur la rivière Sarthe. Une autre chose que ces villes ont en commun est que si vous y passez sur la route principale, vous pourriez penser qu’elles ont été rien de spécial. Faux! Ce que vous avez à faire chaque cas consiste à descendre la route principale et entrer dans la vieille ville – beaucoup de gens ne parviennent pas à le faire, mais qui donne au visiteur de l’opportunité de découvrir quelque chose de spécial, hors des sentiers battus.

Fresnay-sur-Sarthe est aujourd’hui considérée comme la capitale des Alpes Mancelles et est le siège de l’office de tourisme pour cette région (voir aussi l’article sur St Céneri-le-Gérei).

Histoire de Fresnay-sur-Sarthe

Fresnay-sur-Sarthe est centrée autour des vestiges de son château et son donjon, dont les remparts vertigineux plongent vers la Sarthe et offrent un magnifique panorama sur les chambres d’hôtes à tisser, le moulin et le pont du Creusot qui traverse la Sarthe.

Au 6ème siècle, un règlement par le nom de Fraxinidum est enregistré sur le site (ce qui signifie la ville des frênes) et une fortification fut construite à Fresnay en 877.

Un château avec ses remparts en pierre a ensuite été érigée sur le site au 10e siècle sous le règne de Charles le Chauve. Le château avait une importance stratégique pour protéger la traversée du fleuve à Fresnay.

Guillaume le Conquérant s’empare du château à deux reprises: d’abord en 1063, puis de nouveau en 1073. Jeunes « de Robert de Bellême », qui a fait parler de lui pendant le siège, a été proclamée comme un chevalier par Guillaume.

En 1100, Henry de la première tentative d’unir le Maine et les régions Anjou. Le château devient alors l’un d’une chaîne de moyens de défense visant à protéger le Maine contre Norman (c’est à dire que Viking temps) des attaques, et la ville a été placée sous la protection du vicomte de Beaumont. La ville était à cette époque appelée Fresnay-le-Vicomte. La ville a finalement trouvé une période de paix seulement au début du 14ème siècle.

L’importance stratégique du château de Fresnay était une nouvelle fois souligné au cours de la guerre de 100 ans. Successivement occupée par les aventuriers de Philippe de la Chèze en 1356 puis capturé par les troupes britanniques de Henry V en 1417, il revint dans les mains des Français merci à Ambroise de Loré, futur compagnon de Jeanne d’Arc.

En 1420 la ville fut reprise par l’anglais et ils ont occupé Fresnay pendant trente ans. Comme si ces ennuis ne suffisaient pas, Fresnay-sur-Sarthe a également souffert des guerres de Religion, en 1652, elle a été pillée par les Huguenots, et dès lors sur le château a commencé à tomber en ruine.

De la début du 17ème  jusqu’à la fin du 19ème siècle, le tissage de lin et de chanvre ont été les principales industries de la ville; de chanvre a été utilisé pour les voiles. De nouveaux logements a été créé en Fresnay dans les quartiers « Bourg-Neuf  » et « le Creusot « . Certaines chambres d’hôtes tisserands demeurent encore sur les bords de la Sarthe, en aval de l’ancien moulin au pont Creusot et visible du haut des remparts du château.

Information Pratique

Office de Tourisme des Alpes Mancelles à Fresnay-sur-Sarthe

19 Av de docteur Riant

Tel. 02 43 33 28 04

http://www.ot-alpes-mancelles.com

L’Office de Tourisme des Alpes Mancelles à Fresnay-sur-Sarthe vous offre un circuit découverte pour explorer la vieille ville – la vidéo ici montre quelques-uns des sites le long de l’itinéraire.

NB L’église Notre-Dame est ouvert certains après-midi uniquement de 15h30.

Access à Fresnay-sur-Sarthe de nos Chambres d’Hôtes:

Fresnay-sur-Sarthe se trouve à 20 minutes (20km) de nos Chambres d’hôtes aux Pays de la Loire

Read Full Post »

Chut! Ne parlez pas trop fort – car Alençon en Basse-Normandie est à peine connue aux touristes britanniques, mais il est un régal pour ceux qui aiment sortir des pièges à touristes pour voir un peu de la « vrai » France: un petit bijou à l’abri de la Basse-Normandie sans magasins dédiés aux « cadeaux touristiques », mais à juste titre fiers de la richesse de son histoire, de son architecture, ses produits de la région et ses traditions.

Beaucoup de fans de sport automobile passent à Alençon, en route vers les 24 Heures du Mans ou le GP Moto, car le circuit est à seulement 40km au sud d’Alençon, mais tout ce que la plupart d’entre eux voient est le franchement ennuyeuse et moche Route Nationale (N138 a été le , maintenant le D338), qui contourne le véritable centre-ville avec son architecture datant, pour le plupart, du Moyen Age au 19e siècle.

Pitié pour eux, car Alençon est une ville petite de Normandie encore intacte, avec beaucoup à offrir aux voyageurs sagaces. Notre genre de ville!

Aujourd’hui, Alençon est la capitale du département de l’Orne en Basse-Normandie: une petite ville de 30.000 habitants, il a conservé de nombreux édifices médiévaux, comme elle l’a été en grande partie épargnée par les bombardements alliés dans la 2e guerre mondiale et a été abandonnée par les Allemands avant les forces alliées (sous le général Leclerc) est arrivé de le libérer en août 1943.

Etre à l’extrémité sud de la Normandie et loin de la côte, le climat du Pays d’Alençon est plus sec et plus chaud que celui de la côte de Normandie – en fait, Alençon est seulement un mile de la frontière avec les Pays de la Loire, la région voisine au sud de la Normandie. Les hivers, cependant, sont en moyenne de quelques degrés plus froid que sur la côte normande.

Au Moyen Age, Alençon a été le centre du pouvoir dans l’ouest de la France pour les ducs d’Alençon et jusqu’à la fin du 19ème siècle est célèbre pour la dentelle d’Alençon – à juste titre reconnu comme l’un des meilleurs de dentelle dans le monde. Le Musée de la Dentelle d’Alençon est intéressant affiche maintenant pour ceux qui s’intéressent à l’artisanat / art de la dentelle.

Cette année, l’office de tourisme d’Alençon a lancé un train touristique qui tient les visiteurs autour de quelques-uns des principaux monuments de la vieille ville – notre vidéo est une compilation de sites le long de la route et le train de quelques autres photos que nous avons pris d’Alençon à d’autres fois.

Nous avons pris le train, le samedi 15 août, la fête de l’Assomption, qui est un jour férié – d’où la ville était très calme. Toutefois, nous avons eu un excellent cappucino à chaque Café des Piétons avant, nous avons pris le train et le tour habituel marché du samedi dans le centre-ville a été bien suivie, comme toujours.

Nos observations sur le train touristique d’Alençon :

1. Le train est une bonne façon de voir les principaux sites et dispose d’un commentaire en anglais et en français – le prix est à seulement 3 € par personne.
2. Notre chauffeur n’a pas été le meilleur au monde – à la suite, il n’a pas de synchroniser le voyage avec le commentaire. La nôtre a été la dernière visite avant le déjeuner – peut-être la raison!
3. Le voyage a été annoncé à 45 minutes – lorsque nous avons pris, il lui a fallu 25 minutes – voir (2) ci-dessus!
4. Prendre le train si vous êtes pressé, sinon, faire le circuit à pied – vous pouvez louer un audioguide (en anglais ou en français) de l’office de tourisme pour 3 €, même prix que le voyage en train, et ont une meilleure vue de les sites le long de la route à votre rythme.
5. Le commentaire sur l’audioguide peut être téléchargé gratuitement – mais seulement en français – à partir de ce site http://www.audiovisit.com/.

Informations pratiques:

En 2009, le train touristique circule quotidiennement à partir du 10 Juillet jusqu’au 13 Septembre.

Les billets pour le train touristique Alençon peut être acheté à l’Office de Tourisme – non pas sur le train lui-même.

L’Office de Tourisme est situé dans la Maison d’Ozé, à travers l’arc à l’arrière de la Place de la Magdelaine à côté de l’église de Notre-Dame dans le vieux centre-ville d’Alençon. Téléphone 02 33 80 66 33.

Point de départ : Place de la Magdeleine, près de l’Office de Tourisme Alençon, SAUF pour les jours de marché (le jeudi toute la journée et le samedi matin) lorsque le train quitte la rue Saint Blaise, en face du restaurant de la Renaissance (2-3 minutes à pied de l’Office de Tourisme d’Alençon).

Horaires de train:

* 10h30
* 11h30

* 14h00
* 15h00
* 16h00
* 17h00
* 18h00

Alençon est à 10 minutes de nos Chambres d’hôtes en Basse-Normandie.

Il ya beaucoup de stationnement gratuit de la Place Foch, à côté du Palais de Justice et l’Hôtel de Ville (mairie). Ailleurs, il ya beaucoup de places de stationnement payants en centre-ville d’Alençon.

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :